Concert baroque celtique

Concert

Carolan
Turlough O’Carolan

Orchestre du Département de musique ancienne du Conservatoire du Pays d’Arles

et
Tiarnan O’Duinnchinn (uilleann pipe)

Vendredi 16 octobre à 20h 30

Capitole, 21 rue Laurent Bonnemant (Roquette)

Entrée libre

La musique celtique à l’époque baroque

A travers la figure quasiment légendaire de Turlough O’Carolan, ce programme se propose de faire découvrir les influences de la musique traditionnelle celtique dans la musique que l’on pouvait entendre alors dans les salons des grandes familles irlandaises de l’époque baroque.

Né en 1670, Turlough O’Carolan entre tout jeune au service d’une noble dame, Miss Mac Dermott, qui, le prenant sous sa protection, lui fera donner des cours de harpe, instrument de prédilection de l’aristocratie. A la suite d’une maladie il perd la vue et débute alors une carrière de musicien itinérant à travers l’Irlande, subvenant à ses besoins en jouant ou en donnant des cours. Se déplaçant de manoir en manoir, avec quelques détours par les tavernes, Carolan se fait rapidement une solide réputation, autant comme harpiste virtuose que comme personnage au caractère bien trempé. Son humour, ses répartis et ses mésaventures, font rapidement progresser sa légende personnelle.

Ses compositions, dont il subsiste quelques 220 mélodies, furent très probablement sauvées de l’oubli par son fils, lui-même harpiste, et ses nombreux amis qui en firent copies.

Carolan fut grandement influencé par la musique européenne de son époque et aurait connu Geminiani, imité Corelli et admiré Vivaldi. Mais on peut percevoir également à travers son oeuvre l’influence de l’Ecosse ainsi que celle des musiques anglaises de théâtre du XVIIIème siècle, alors probablement connues à Dublin.

Ce programme sera interprété par les élèves et les professeurs du Département de Musiques Anciennes du Conservatoire de Musique du Pays d’Arles qui auront le plaisir d’accueillir à leurs cotés Tiarnan O’Duinnchinn, grand spécialiste des flûtes, les whistles, et de la cornemuse irlandaise, le uilleann pipe, et qui saura donner à cette musique la couleur toute particulière propre à cette culture celtique.

Un grand merci aux élèves musiciens du Conservatoire et à leurs professeurs…

 

 

 

 

 

 

 

 


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s