Le festival

Au fil du temps, des concerts, des stages, des résidences d’artistes et de la pratique musicale, de nombreuses rencontres, des amitiés, des complicités avec les musiciens et avec le public, aussi, se sont nouées.

La musique que nous aimons et que nous partageons depuis longtemps avec les arlésiens, celle de la Renaissance, celle des 17e et 18e siècles ne sonnait pas seule dans son époque. Elle s’insérait dans une esthétique diversifiée et parfois contradictoire, qui traversait tous les autres arts : la peinture, la sculpture, l’architecture, le théâtre, la danse, la poésie et, bien sûr l’opéra qui réunit tout cela.

Pour mieux comprendre et mieux entendre la musique, nous avons donc imaginé ce festival, qui, pendant quelques jours, souhaite conjuguer tous ces arts entre eux et dans le temps également… car, si le baroque qualifie deux siècles d’art en Europe, le baroque, c’est aussi un dynamisme du sentiment et de la sensibilité qui ne cesse jamais d’irriguer ce qu’il peut y avoir de vivant dans toute création.

klee
Paul Klee, Gradus ad Parnassum

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s